Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
happycultrice

1+1=

Image par S. Hermann & F. Richter de Pixabay.

Image par S. Hermann & F. Richter de Pixabay.

Je lisais ce matin un article très intéressant sur le temps qui passe,

ce qui m'amène ce matin à prolonger la réflexion de cette blogueuse.

Certains semblaient tout avoir à 30 ans et j’étais un peu envieuse de ce qui me semblait être une réussite, quand ces mêmes personnes estimaient plutôt que c’était moi qui avait réussi.

Blog de Brunette Royalty

Image par Pexels de Pixabay/

De mon côté j'ai souvent eu et je dois encore souvent me battre con certaines attentes très "françaises"

  • " Alors, le bébé, c'est pour quand ? "
  • " Et le mariage, c'est pour bientôt ? "

En France, à nos âges, qui dit couple dit : mariage et enfants. Mais cette attente est tout à fait mise hors contexte : financier, familial, culturel, ... D'abord, chaque chose en sont temps. Souvenez-vous du lièvre et de la tortue ! Et puis tout cela doit, je pense, se préparer dans les meilleures conditions possibles. Ce n'est pas avec ma petite dizaine de déménagements à mon actif que j'aurais pu profiter à 100% de ces moments uniques dans une vie. Préparer un mariage entre deux déménagements : jamais de la vie ! Ces moments ne doivent pas se transformer en "corvée" dans un contexte hostile. Alors nous patientons.

Dans son blog Brunette Royalty dit "Chacun son rythme, chacun ses objectifs." Et elle a raison ! Le fait de ne pas se marier et de ne pas avoir d'enfants avant trente ans permet de faire ce que les jeunes parents mariés qui ont notre âge ne font sûrement pas/plus. Nous sommes libres de nos faits et gestes. Nous faisons ce que nous voulons de notre temps par exemple. Le reste peut bien attendre encore un peu...

Et au milieu de tout cela il y a des moments difficiles à passer, des événements marquants (séparations, décès, éloignements imprévus, des mutations professionnelles intempestives, etc.). Je crois que la vie n'a pas hésité à me resservir plusieurs fois... Et pour cela il faut donner le temps au temps pour se remettre et se sentir prêts pour vivre la suite des événements. 

 

ANECDOTE

Lorsque j'ai pris la décision de monter mon dossier pour partir un an en Espagne avec le programme Erasmus, d'autres copines de fac se refusaient de le faire. Non pas parce qu'elles ne le souhaitait pas y participer mais parce qu'elle ne voulaient pas vivre une longue séparation.

Certaines aujourd'hui sont mariées et mamans.

De mon côté, je retiens que ce fut l'expérience la plus enrichissante de ma vingtaine ! Cette découverte a changé la vision que j'avais du monde. Si je n'étais pas partie, je ne serais pas la personne que je suis aujourd'hui. Je ne ferais probablement pas le métier que j'exerce actuellement.

A l'inverse, ces copines de fac ne doivent pas regretter leur choix non plus parce qu'elles ont vécu des moments uniques aussi. 

A chaque expérience ses enseignements. 

It's time for change !
Image par Alexas_Fotos de Pixabay.

 

Entre nos 20 ans et nos 30 ans nous changeons. Beaucoup.

Il faut grandir avec son temps !

 

~ It's time for change ! ~

 

TRIER - VIDER - RANGER

 

Chez nous :

Dernièrement, j'ai découvert les bienfaits du minimalisme et du zéro déchet. Nous avons aussi opté pour l'achat de produits frais et locaux auprès d'une AMAP.

  • J'ai commencé par vider mon dressing : je n'ai gardé que les vêtements que je mets régulièrement. Après tout, il n'y a que sept jours dans une semaine et nous avons ce qui s'appelle une machine à laver ! 
  • J'ai donné quelques paires de chaussures que je ne mettais plus. 
  • Les soldes ? Pour quoi faire, j'ai tout ce qu'il me faut et les murs de notre appartement ne sont pas extensibles !
  • Le téléphone dernier cri ? Ça n'a jamais été ma préoccupation et ça l'est encore moins ! Je téléphone tout aussi bien avec le mien !
  • J'ai ressorti ma machine à coudre et me suis lancée dans la confection de lingettes démaquillantes.

 

Chez mes parents: 

  • Un composteur a fait son apparition il y a quelques années.
  • La chambre que nous partagions avec ma sœur a été vidée de toutes ses choses inutiles et rangée.
  • Elle est en passe de devenir une chambre d'amis accueillante = RENOUVEAU !
  • Le grenier est lui aussi devenu minimaliste ! Des dizaines de cartons de cahiers d'école sont partis dans la benne de recyclage à papier.

 

 

LE MOT DE LA FIN :

 

"Ce n'est pas la planète que nous laissons à nos enfants,

ce sont nos enfants que nous laissons à la planète". 

 

Apprenons et transmettons-leur les bons gestes !

 

Image par congerdesign de Pixabay.

Rassurez-vous, nous avons encore des kilos de rêves à exaucer et des litres de projets à réaliser ! 

heart+heart = 1 (pour le moment !)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie Kléber 11/08/2020 16:30

Il y a beaucoup de "il faut" encore dans nos esprits mais je crois qu'il faut avant tout et surtout revenir à soi, tout le temps, ce qui compte pour soi, là maintenant.
Aucune vie ne se ressemble.
Toutes les expériences sont bonnes à prendre.

HAPPYCULTRICE 11/08/2020 17:13

Exactement. Se centrer sur soi et non sur les autres. J'y travaille...